Le malus des uns, fait-il vraiment le bonus des autres?Conférence/débat.

« Le malus des uns fait-il vraiment le bonus des autres ?»

Par Jean Gerassimos qui travaille depuis 20 ans comme inspecteur au service ‘enquêtes spéciales’ d’une des plus importantes compagnies d’assurances belges.

Le conférencier conjugue notamment les qualités d’Expert en automobiles et d’Expert en immobilier, ainsi que de détective privé. Il a présidé l’Association professionnelle des inspecteurs et experts d’assurances (APIEA) de même que le Jury sanctionnant le titre d’enquêteur d’assurances à l’IFAPME où il est aussi formateur référent.

Il parcourra les différentes évolutions du principe d’assurance et les mécanismes mis en place à travers les âges pour lutter contre les abus. Qu’est-ce que la fraude à l’assurance ?

Le malus des uns fait-il vraiment le bonus des autres ? Il analysera également la place de l’éthique et de la déontologie dans les relations entre assurés et assureurs. Il abordera bien entendu l’impact financier de la fraude, à l’échelle européenne, ainsi que les répercussions économiques.

D’un abord ludique, l’intervention constitue toutefois une mise en garde de l’auditeur quant aux dangers liés à la démutualisation des risques et, plus généralement, aux conséquences sociales d’un affaiblissement des mécanismes de solidarité.

Envie d’en savoir plus, de poser des questions, de débattre et comprendre, venez nous voir ou revoir pour en discuter.

Quand ?  Le mardi 11/06/2019 à 20h.

Où ?   ML de Visé, rue des Béguines 7A à 4600 Visé

Renseignement : 0477 78 34 79 ou laicité.vise@gmail.com

JORIS Jean – Administrateur de la Maison de la Laïcité.

L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE. PROMESSE OU MENACE POUR L’HUMANITÉ

La Maison de la Laïcité de Visé asbl et Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse vous invitent à la conférence :

« L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE. PROMESSE OU MENACE POUR L’HUMANITÉ »
Par Monsieur Ben Rodriguez

Le mercredi 12/12/2018 à 20h
à la Caserne de Saive
salle Sud, entrée principale
rue Cahorday à 4670 Saive

Né en 1965 en Espagne, Ben Rodriguez a fait des études de physique théorique à l’ULB, de sciences informatiques également à l’ULB, ainsi qu’à la Solvay Business School. Actuellement chercheur à l’ULB, ainsi que directeur de PME dans le secteur informatique, en particulier dans l’intelligence artificielle et la robotique.
Engagé dans le mouvement laïque, Ben est ex-président de l’Union Rationaliste de Belgique, et ancien administrateur du Centre d’Action Laïque.
L’intelligence vivante n’est pas une machine à calculer. C’est un processus qui articule l’affectivité, le corps ou l’aspect corporel, l’erreur. Elle suppose la présence du désir et d’une conscience chez l’être humain. L’intelligence humaine n’est pas pensable en dehors de tous les autres processus cérébraux et corporels.
Pourtant, les progrès rapides de l’intelligence artificielle (IA) annoncent une nouvelle ère, celle des machines capables d’apprendre par elles–mêmes (machine learning) et de mimer les réseaux de neurones du cerveau humain pour un apprentissage profond (deep learning).
Certes, aujourd’hui, l’IA est encore limitée. Les algorithmes d’IA sont très performants pour certains types de tâches bien précises, mais sont loin d’égaler les capacités cognitives très diversifiées d’un petit enfant. Mais dans un futur plus ou moins proche, nous pourrions assister à la naissance de la machine consciente.
Stephen Hawking disait : « Le risque réel lié à l’IA n’est pas la malveillance mais la compétence. Une intelligence artificielle hyper intelligente sera extrêmement douée pour atteindre ses objectifs, et si ces objectifs ne sont pas alignés sur les nôtres, nous aurons des problèmes. »

Entrée gratuite
Renseignements : Maison de la Laïcité de Visé, 0477 / 78.34.79 ou laicité.vise@gmail.com